Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2017

Sans lui et sans anti-lui

Je vais commencer toute ma vie. Commencer sans lui et sans anti-lui. Anti-lui. Toutes mes cellules vibrent lui. Mais je peux faire pipi sur son banjo qui est le mien. Je suis encore lui ce matin, avec mes bouclettes, sur la plage d’Arcachon. Son public est en pattes d’éléphant. Un jeune homme à cheveux longs se lève et lui donne un sous pour le remercier du bluegrass.

Sans lui et sans anti-lui. Je suis son public accroché à l’arrière du vélo. Pendant qu’il boit une mousse je m’échappe avec le petit chien à promener, les champignons à ramasser, je fume l’herbe bleue derrière un arbre, à la fenêtre de sa chambre. Quand il dort, il se donne encore en spectacle, avec ses cheveux longs comme des rivières.

Écrire un commentaire